En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Fermer

Test de la lunette Stratos 1,5-8x42 : enfin le grand retour !

Auteur : Charles Richter
Publié le 31/05/2016
Avis de l'expert  

En vente sur NaturaBuy :

Voir plus
Le verdict de NaturaBuy

Valeur mécanique

(Étanchéité, fonctionnement des bagues de réglage, ergonomie)

Valeur optique

(Qualité de l'image, traitement antibuée)

Valeur esthétique

(Design, gravure des inscriptions, traitement du revêtement)

Rapport qualité/prix

Après une période consacrée à l’armement militaire, la société Schmidt et Bender part à la reconquête du marché de la chasse avec ses modèles Stratos 1,5-8x42 et 2,5-13x56. Test de terrain de la lunette 1,5-8x42.

La situation de quasi-abandon du marché de la chasse, ces dernières années, au profit du marché militaire, a peu à peu éloigné distributeurs, détaillants et chasseurs de la marque Schmidt et Bender. Une éclipse qui a duré jusqu’en 2013, date à laquelle on a assisté à un retour en force, dans les revues cynégétiques, d’annonces publicitaires, traduisant une volonté de la société de reconquérir les marchés civils perdus. Même volonté d’aller à nouveau à la rencontre des chasseurs, sur le stand de l’IWA 2014 et du Game fair de Chambord, où pas moins d’une dizaine armuriers peuvent commander dès maintenant ». Chez Unifrance qui assure une partie de la commercialisation des produits S&B en France, on nous a assuré que tous les nouveaux modèles de lunette Stratos sont disponibles. On peut donc en déduire que les stocks existent et que la balle est dans le camp des armuriers. Mais « chat échaudé... » disent certains... Ce qui serait dommage car ces produits n’ont rien perdu de leur qualité, bien au contraire comme en témoigne notre test.
L’aspect extérieur par rapport aux anciens modèles, est inchangé avec, toujours, de nouveautés ont été présentées. Le visiteur a été surpris par le mélange des genres n’ayant pas toujours une lisibilité très aisée des modèles relevant du domaine militaire et de ceux destinés à la chasse.
Cette version représente un excellent compromis en rapport encombrement/ performances.
La qualité est toujours au rendez-vous
Mais « La » question que tout le monde se posait est : « Quand tous ces modèles seront-ils réellement disponibles ? ». La réponse faite par S&B est la suivante : « Nous ne voulons plus renouveler nos erreurs du passé. Nous les avons en stock et les l’avant du tube en forme de tulipe qui distingue les lunettes S&B, du premier coup d’oeil, des autres marques. Sur la bague de réglage du grossissement, cependant, les habituelles stries ergonomiques en relief, caoutchoutées, ont cédé la place à des stries en creux et gravées dans le métal. La bague de réglage des dioptries et celle du grossissement sont fermes, mais pas trop. Le réticule illuminé, le flash dot, toujours projeté, est, comme sur les anciens modèles de lunette Zenith, d’une étonnante précision. L’image est claire, contrastée et remarquablement définie.
On est un peu surpris de découvrir un réticule variant situé dans le premier plan focal alors que la tendance actuelle est au réticule invariant, situé dans le deuxième plan pour faciliter les tirs à grande distance. Mais ceux qui avaient apprécié les barres du réticule variant pour ses fonctions télémétriques ne s’en plaindront pas. Pas plus que ceux qui apprécient l’épaisseur de ces barres, aux plus forts grossissements, dans la pénombre, lors des chasses crépusculaires du sanglier, surtout si l’alimentation de l’illumination venait à tomber en panne. Nous avons encore pu le vérifier récemment lors de quelques séances d’affût au sanglier sur un champ de maïs coupé, mais où seul un renard a fait les frais de l’affaire. Un renard qu’il aurait été impossible d’ajuster avec un réticule invariant sans l’aide du point illuminé. Ce qui est nouveau par contre c’est l’unité d’illumination Choose-Your-Light toujours judicieusement positionnée sur la gauche du tube, les fonctions jour et nuit étant clairement identifiées par des symboles « croissant de lune » et « soleil ». La variation d’intensité (12 pour le jour et 12 pour la nuit) est obtenue non plus en tournant la bague comme sur les Zenith, mais en appuyant sur l’un des symboles soit en continu, soit par paliers. Autre nouveauté : un dispositif de coupure de l’alimentation, pour ménager la durée de la pile, si l’arme s’incline soit verticalement soit horizontalement au-delà d’un certain angle.
Autre innovation : grâce à un adaptateur de programmation USB, l’utilisateur peut programmer, selon ses besoins, des paramètres, autres que ceux standards, comme par exemple passer à 24, voire 48 paliers d’illumination, modifier la durée de coupure automatique en cas d’immobilité, l’angle d’inclinaison qui déclenche la coupure...
L’unité d’illumination du réticule est très ergonomique avec ses deux fonctions : jour/nuit.
Pour ceux qui pratiquent affût et battue, le réticule FD7 est plus universel.
Toujours l’épreuve du froid
La lunette a subi avec succès l’épreuve du congélateur, la fonctionnalité des bagues de réglage des dioptries et du grossissement n’ayant pas été altérée et aucun dépôt de buée sur la face interne des lentilles n’a été constaté. L’étanchéité n’a pas pu davantage être prise en défaut, par un séjour d’une heure au fond de la baignoire.
La qualité Schmidt et Bender n’est donc pas, on s’en aperçoit, à remettre en cause. Au fabricant de rassurer armuriers et chasseurs restés attachés à la marque sur les capacités de livraison de ces modèles. Aux dernières nouvelles certains armuriers auraient, timidement, passé commande, et les modèles d’approche et d’affût seraient dans les rayons. Pour le modèle de battue, il faut encore attendre un peu. Aux chasseurs donc d’inciter leurs armuriers à se (re) diriger vers la marque...
Points Forts

+ Plages de grossissement étendue

+ Polyvalence (lunette de battue, approche, lunette d'affût diurne)

+ Qualité de l'image

+ Qualité du point lumineux et de son réglage

Points Faibles

- Poids un peu élevé

- Pas de traitement déperlant

Fiche Technique

Origine : Allemagne

Grossissement : 1,5 à 8x

Diamètre de l’objectif : 42 mm

Indice crépusculaire : 5,2-18,33

Poids : 550 g sans rail

Longueur : 318 mm

Champ à 100 m : 23,9-4,6 m

Distance oculaire : 90 mm

Réticules : FD 4 ou FD 7

Variantes : 2,5-13x56

Distributeur

Consultez votre armurier

ou www.schmidtbender.com

ou www.unifrance.fr

Découvrez sur NaturaBuy :