Mag' Chasse

Recevez nos newsletters 
Test du Laserscope III de Burris
Lunettes d'affût et d'approche
Par Lyonel Chocat
Publié le 22/01/2019
Dernière modification le 23/02/2022
RÉSUMÉ
On vise, on mesure, on tire!
Cette lunette de tir Laserscope III de Burris comporte un télémètre intégré, un inclinomètre et bien sûr un calculateur balistique. Une fois réglée et paramétrée, le tireur, ou le chasseur dans certains pays, n'a plus qu'à viser la cible, appuyer sur le bouton pour déclencher la mesure de la distance et la correction verticale à apporter est indiquée sur la barre inférieure du réticule par un point lumineux. Simple ! Mais en vrai, ça dit quoi ? Voir les notes détaillées et le verdict
Points forts
  • Calculateur balistique intégré
  • Finitions
  • Réticule finalement assez fin
  • Programmation de la lunette et manuels précis
  • Qualité de l'image
  • Le prix par rapport aux concurrents
Points faibles
  • Le poids
Fiche technique
Prix : 2119 €, 2367 € pour le modèle avec câble de contrôle pour actionner la mesure de distance.
Poids : 862g
Origine : Etats-Unis
Fixation : rail picatinny
Étanche : oui rempli d'azote pour limiter la formation de buée
Distributeur : Humbert BerettaEn savoir plus: Burris
Encombrement : 394 mm
Grossissement : 4-16x
Champ à 100 m : 8m
Valeur du clic : 1/8 de MOA
Accessoires fournis : câble avec interrupteur à fixer sur le devant de la carabine et tube anti mirage.
Traitements des lentilles : multicouche
Le test en détail


 

Burris propose une gamme étendue de lunette de chasse et de tir et c'est une marque très renommée aux États-Unis. Là-bas le tir à longue et très longue distance est commun, en tir sportif mais aussi à la chasse. Il est donc tout à fait logique que Burris propose cette lunette peu commune en Europe. Rares sont les fabricants qui osent produire ce type de produit qui mêle savoir-faire optique bien sûr mais aussi technologique.


 

 

Le fut

Il est confectionné en alliage d'aluminium. Il est très long, 40 cm et lourd 850 g. Il comporte les tourelles de réglage du réticule sur le dessus et le côté droit. Les capuchons sont assez volumineux, 2,9 cm de diamètre et 1,4 cm d'épaisseur. Sur le côté gauche, un gros capuchon abrite la pile qui alimente la lunette. Il mesure 4 cm de diamètre et 1,9 cm d'épaisseur. Juste derrière se trouve le pad de réglage des menus, comportant quatre flèches. L'objectif mesure 50 mm sur notre exemplaire de test. L'oculaire est protégé par une bague en caoutchouc qui limite les risques de blessure à l'arcade du au recul. La lunette est étanche et remplie d'azote.
 

Le pad de réglage comporte quatre touches.



Qualité de fabrication

La qualité de fabrication de cette lunette est très bonne. Capuchon, tourelles de réglages, bague de dioptrie et de grossissement, tout se visse avec onctuosité et précision.
 

Grossissement

Cette lunette Laserscope III de Burris est proposée en grossissement 4-16x. Cela permet d'engager une cible à longue distance avec un assez bon niveau de précision et de visibilité.
 

Le grossissement va de 4 à 16x.


Menu balistique

Burris fait très fort puisqu'il livre dans la boite de son Laserscope une documentation comprenant quasiment toutes les munitions des plus grands fabricants. Cela permet de paramétrer plus rapidement le calculateur balistique. La programmation de la lunette, si vous lisez bien attentivement la notice une fois avant, ne pose pas trop de souci. Il faudra régler les valeurs de mesures en mètres ou yards puis entrer le coefficient balistique de votre balle ainsi que son poids. La vitesse est déjà programmée dans l'appareil. Une fois les tirs de vérification réalisés, il est possible d'affiner les réglages en modifiant notamment le coefficient balistique pour l'adapter à vos mesures et résultats. La lunette peut également tenir compte de la dérive du au vent, dérive que vous pouvez programmer sur le terrain. Les points gravés sur le réticule vous aideront à corriger cette dérive lors de la visée.

 

La plupart des chargements sont repris dans la table balistique
Notice et table balistique dans toutes les langues!
 


Le réticule

La lunette comporte un réticule spécifique. Avouons qu'à la sortie de la boite nous le trouvions très présent et craignions qu'il ne masque la cible ou le gibier. Il y a 96 points qui peuvent s'illuminer, un vrai sapin de Noël ! Les trois branches de la croix centrale en largeur et au-dessus sont assez fins. Des points plus visibles donnent des indications de distance si besoin. La barre verticale sous le réticule est plus épaisse. C'est en fait une succession de points qui peuvent s'illuminer et qui se touchent, formant une barre. Pour information cette barre masque tout juste le bas de la patte d'un chevreuil à 230 mètres. C'est finalement assez fin ! Le point qui s'illumine indique où tirer en fonction de la distance. Les points gravés en largeur, sous la barre centrale vous donneront des indications pour compenser la dérive du au vent, à la distance de tir. Il faut donc aligner ensuite la bonne hauteur indiquée avec le point de dérive compensant le vent sur le point à toucher. Attention cette lunette de tir ne mesure pas la vitesse du vent ni son orientation. Ce sera bien à vous, sur le terrain, de mesurer vitesse et angle du vent par rapport à la cible. C'est le plus dur soyons honnête !
 

Un point rouge s'illumine sur le réticule en fonction de la distance mesurée.
La lunette est livrée avec un long pare soleil qui élimine reflets et surtout le voile de chaleur lors de tirs répétés. Un câble relié à un bouton permet une prise de mesure plus ergonomique en le fixant sur le devant de l'arme.

Qualité d'image

Nous n'avons volontairement pas passé cette lunette sur le banc optique de notre spécialiste Jean Luc Dauvergne… A quoi bon mesurer la luminosité d'une lunette prévue pour tirer loin, voire très loin et donc dans des conditions diurnes ! Qui se risquerait à tirer un chevreuil à 400 mètres entre chien et loup ? Donc concluons que la qualité optique et d'image est très bonne, les couleurs sont assez neutres et les détails, écorces et branchettes sont bien nettes. Un réglage de parallaxe (entre 50 et l'infini) est placé sur l'objectif et permet de régler la netteté à la distance de tir.
 

Réglage de la parallaxe.

Sur le terrain

Le distributeur nous avait bien expliqué la marche à suivre pour le réglage de cette optique atypique ! Mais une fois que l'on ouvre le carton l'excitation se mêle à l'appréhension. Les notices dans toutes les langues sont très complètes et il faut un peu de temps et de concentration pour en venir à bout. Finalement ce n'est pas plus dur à régler qu'une caméra de surveillance de territoire ! Nous avons fixé la lunette, à l'aide du montage fourni dans la boite sur le rail Picatinny d'une carabine T3X Compact Tactical Rifle. L'opération s'est réalisée s'en encombres ! Puis passage au stand pour régler le zéro de la lunette à 100 mètres (ou Yards). Il ne restait plus ensuite qu'à retrouver le coefficient balistique et le poids de la balle employée, en l'occurrence des Sako TRG précision. Rentrer les paramètres dans la lunette en appuyant alternativement sur la touche de mesure de distance et sur les flèches ne pose pas trop de souci, encore une fois il faut être concentré ! L'enthousiasme demeure, l'appréhension s'est dissipée. En route pour le plus grand champ de la commune afin de vérifier s'il suffit vraiment de viser et tirer. Nous avons choisi un jour sans vent, afin de ne pas rajouter de correction de dérive. Étant sur de notre réglage à 100 mètres, nous nous couchons directement à 200 mètres de la cible et posons la carabine sur le sac de battue. La visée est bonne, mesure de la distance, un point rouge s'allume dans la barre verticale. Le réticule est très présent dans l'image mais sans trop gêner. Nous choisissons néanmoins d'appuyer les barres du réticule au bord des chiffres de la cible et non dessus. Le coup part, magnifique Tikka aux départs si doux ! Pan dans le mille. Nous reculons de 100 mètres, nous voici à 300. Mesure de distance, 305 mètres exactement. Le point rouge sur la barre du réticule s'illumine, le centre du réticule lui sort au-dessus du centre du noir de la C50. Pan, les deux impacts sont distants de 1,5 cm… test validé !
 

Sako Hammerhead
Sako TRG Precision
Tir à 200 puis 300 mètres avec les Sako TRG Precision
Notre lunette de test était fixée sur une Tikka T3x. Ici tir à 200 mètres.
Note détaillée & évaluation technique
Valeur technique
Étanchéité, fonctionnement des bagues de réglage, ergonomie, précisions des mesures
Valeur optique
Rendu des couleurs, Transmission, qualité de l'image au centre et sur les bords, champ
Valeur esthétique
Design, gravures des inscriptions, qualité du revêtement
Rapport qualité/prix
LE VERDICT
Test du Laserscope III de Burris
Nous ne sommes pas pratiquant du tir à longue distance, soyons clair. C'est donc un avis de néophyte que nous livrons là, ou plutôt d'utilisateur débutant… Nous sommes arrivés à monter, cibler, paramétrer cette lunette sans souci. C'est dire si des tireurs chevronnés vont pouvoir tirer la quintessence de cette lunette à télémètre et calculateur balistique intégré. Le Laserscope III de Burris est fabuleux. On vise, on mesure, on tire !
Vidéos Lunettes d'affût et d'approche
Vidéos Burris
Articles Lunettes d'affût et d'approche
Articles Burris
L'avis des utilisateurs Burris Laser scope
4/5
2 évaluations laissées à ce jour

Les évaluations
5 étoiles
50%
4 étoiles
0%
3 étoiles
50%
2 étoiles
0%
1 étoile
0%

Tous les avis (1)
F
Francoisb10
5 avis laissés
3 utiles reçus
le 26/01/2022
Super
Super produit mais galère à régler, je trouve pas facile de trouver les bons réglages mais quand c'est bon c'est génial !
1 utilisateur trouve cet avis utile