1 2 3 4 5 6 1€ mc_vrt_rgb_pos NEW OCCAS' PROMO
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Fermer

Test de la carabine M18 de Mauser

Auteur : Lyonel Chocat

Publié le 23/01/2018
Avis de l'expert  
Partager :

En vente sur NaturaBuy :

Voir plus

En bref

Note:

Entrée de gamme soignée

Grand écart pour la firme allemande! Après les modèles M03 et M12, dont les tarifs flirtent plutôt aux alentours de 3000 €, la société Mauser lance en cette fin Janvier 2018 son nouveau modèle, la Mauser M18 au prix de … 799 €. La qualité et la rigueur germanique sont-elles au rendez-vous? Nous l’avons prise en main pour vous!

La ligne de la nouvelle M18 de Mauser est très classique, intemporelle.

La concurrence est rude sur le marché de l’arme rayée neuve! Mauser, nous avait plutôt habitué ces dernières années à des modèles d’exception, assez couteux, dont la fiabilité, la rigueur et la précision honoraient la firme qui mit au point il y a quelques 120 ans le fameux fusil d’infanterie muni du boitier de culasse K98. Cette arme, mondialement reconnue pour sa fiabilité, servit de base pour équiper beaucoup de carabine de chasse et de tir par la suite. Paul Mauser et son frère Wilhelm, qui s’étaient associés en 1860 dans un petit atelier, ne se doutaient surement pas à l’époque que leur nom serait aussi célèbre un jour sur toute la terre!

Une carabine à verrou

Mauser a particulièrement soigné le lancement de sa carabine d’entrée de gamme et finalement a réussi à réaliser une communication à peu de frais, essentiellement basée sur les réseaux sociaux. La marque a profité de la viralité de Facebook notamment pour annoncer la sortie mondiale de son arme le 20 Janvier. Des caisses, cadenassées, ont été livrées aux armuriers partenaires, qui ne devaient l’ouvrir qu’à partir de 9 h ce samedi-là. Aucune info n’a filtré avant ou presque. La caisse présentoir (bonne idée marketing!) fut donc ouverte devant des clients fébriles qui imaginaient à qui une carabine linéaire, à qui un express… bref, leurs envies! Et comme par magie, c’est une carabine à verrou à crosse synthétique qui fut sorti de la malle en bois!

Marketing au top, la caisse sert de présentoir
La caisse en bois contient trois carabines

Ouverture à 60°

Dès la prise en main cette carabine rassure et l’on a l’impression d’avoir à faire à une vielle connaissance! Le levier de culasse est bien proportionné, il est droit avec une boule qui arrive presque sous le corps de la carabine et assure une prise en main efficace et rapide en action. La boule est lisse, nous aurions peut-être aimé un quadrillage sur son pourtour afin de garantir une meilleure efficacité par temps humide ou avec des gants, un détail! La culasse à un angle d’ouverture de 60°, ce qui limite le geste pour ouvrir la culasse et surtout permet de monter une optique très bas. Le boitier de culasse est en acier, il est percé de quatre trous sur le dessus afin de recevoir des montages d’optique. Les cotes sont celles des carabines Remington 700, ce qui permet de trouver des montages, fixes notamment, à des prix très abordables. La culasse est noire, elle possède trois tenons à l’avant qui se verrouillent dans le boitier.

La culasse s'ouvre avec un angle de 60°
La fenêtre d'éjection est large
La culasse est longue, massive, du solide!
Les trois tenons se verrouillent dans le boitier de culasse.
Un poussoir sur le côté gauche du boitier permet d'ôter la culasse.

L’arrière de la culasse a une forme particulière, éloignée des modèles M03 et M12. La noix de culasse est en polymère et en forme de cône, évidé à l’arrière, laissant voir l’arrière du percuteur, servant d’indicateur d’armement visuel puisqu’un petit disque rouge apparait lorsque l’on vise. Il est également possible de le sentir avec le pouce, ce qui permet de s’avoir si l’arme est chargée dans l’obscurité (les chasseurs de l’Est de la France pratiquant la nuit apprécieront)

La noix de culasse possède une forme originale
Notez le témoin d'armement visuel et tactile.

Une crosse synthétique

Dans un souci d’économie… et de demande actuelle du marché, Mauser a choisi une crosse synthétique pour équiper son modèle M18. Mais pas n’importe laquelle! La crosse est presque droite sur le dessus, elle possède une poignée pistolet marquée, offrant une bonne prise en main, qui plus est avec l’insert en polymère souple qui offre une bonne accroche sur la partie avant de la poignée. On retrouve le même matériau sous le fut de l’arme. C’est discret visuellement et efficace. Du polystyrène noir est inséré à l'intérieur de la crosse, ce qui évite le bruit désagréable et assez bas de gamme de certains modèles pour lesquels on croit avoir à faire à un jouet. Nouveauté, Mauser a conçu une plaque de couche amovible. Deux trous sont creusés à l’arrière de la crosse et reçoivent les boutons poussoirs fixés sur la plaque de couche. Cela vous permettra de changer rapidement cette dernière afin d’adapter la longueur de l’arme à votre tenue du jour. Non pour une question d’esthétique, mais d’épaisseur de vêtements. Astucieux. Il est possible de loger dans l’arrière de la crosse un petit accessoire de type bore snake pour nettoyer votre canon à l’issue de la journée de chasse. Les anneaux porte grenadière sont bien positionnés sur la crosse. Donnée pour un poids de 2,9 kg par le fabricant nous avons pesé l’arme à 3,000 kg en calibre 30-06 et 3,090 kg en 243 Win. La crosse est solidarisée au mécanisme de l’arme par deux vis traversantes avec une tête 6 pans. Nous regrettons que Mauser n’est pas fixé de petites protections, visuelles, sur la tête de ces vis. Même IKEA le fait sur ses meubles. Un détail de finition…

La poignée pistolet est bien dessinée et possède un bon grip.
Il faut appuyer sur les boutons de part et d'autre pour ôter la plaque de couche.
Il est aisé de changer l'épaisseur de la plaque de couche?
Il est possible de glisser une accessoire dans la crosse.

Canon au top

Le canon de cette Mauser M18 est fabriqué à Isny, dans l’usine où sont confectionnés les armes Blaser, Sauer et Mauser. Les tubes d’acier utilisés pour fabriquer les canons sont les mêmes pour les trois marques, de grande qualité. Ils sont percés puis martelés à froid afin de les allonger aux cotes voulues. Ils sont ensuite rayés dans le calibre désiré. La carabine Mauser M 18 est donné pour une précision sub MOA, notion abstraite… Sub Moa veut dire moins de 1 pouce à 100 verges ou yards (un yard équivaut à 0,9144 mètre) donc un groupement inférieur à 2,54 cm à 91,44 mètres. Notez qu’il faut trouver la munition qui va bien dans le canon et le tireur pour maitriser le tout… Nous n’avons pas pu tirer cette arme car les modèles disponibles chez Rivolier lorsque nous nous sommes précipités pour voir cette nouveauté étaient sans organes de visée ouverte et n’étaient pas équipés d’optique. Nous prendrons rendez-vous prochainement avec un armurier pour tirer plusieurs balles différentes dans la M18. Le canon de la M18 est flottant, pas de bedding pour limiter le prix… Il est fileté à l’arrière afin de le visser dans le boitier de culasse. Une solution là aussi économique, mais qui a fait ses preuves. La finition extérieure du canon semble un peu striée au toucher et offre une bonne protection contre les rayures et les intempéries. Ce canon mesure 56 cm en calibre standard et medium et 62 cm pour les calibres magnum. Il n'est pas poli après usinage contrairement aux canons des autres carabines Mauser et ceux des armes rayées Sauer et Blaser. Cette action de polissage garanti une meilleure précision.

La détente est directe

La Mauser M18 est équipée d’un pontet assez large permettant de tirer avec des gants fins sans problème. La détente, noire, est directe, sans point dur. Nous avons mesuré le poids des départs de cette nouvelle carabine. Nous avons obtenu une moyenne de1008 g sur dix coups ( plus bas: 921g, plus haut: 1083g). Ces poids de départs permettent d’utiliser avec efficacité la M18 aussi bien en chasse collective du grand gibier qu’en chasse individuelle, affut et approche. Le poids des départs est réglable, entre 1000 et 2000 g, à l’aide d’une clé Allen sur la queue de détente. Mieux vaut laisser un professionnel réaliser cette opération!

Les départs de la M18 sont très bons, francs nets et directs. Le poids des départs se règle à partir de 1 kg.

Sureté à trois positions

La mise en sureté de l’arme se fait à l’aide d’un poussoir, de qualité, à trois positions. La première position, feu, est à l’avant du mécanisme. Au centre l’arme est en sureté mais vous ouvrir la culasse pour la décharger et ôter la cartouche chambrée. Totalement à l’arrière le poussoir bloque le départ du coup ainsi que l’ouverture de la culasse.

Sureté à trois positions classique.
Le boitier de culasse est fabriqué en acier.

Chargeur amovible grande contenance.

Le chargeur amovible de la Mauser M18 est confectionné en polymère très solide. Il se désolidarise de la carabine en appuyant sur un bouton poussoir situé à l’avant du chargeur, mais qui ne dispose pas de système de sécurité ou de blocage. Attention à la perte du chargeur si vous traquez. Les munitions sont introduites en double pile imbriquée ce qui permet d’en placer cinq en calibre medium et quatre en calibre magnum… plus une dans la chambre, une belle puissance de feu au poste! Cette Mauser M18 a donc de beaux arguments techniques pour répondre à la concurrence.

Le chargeur est fabriqué en polymère résistant.
Les munitions sont facilement insérées dans le chargeur, en pile imbriquée pour plus de contenance.
Pas de verrouillage pour le chargeur, c'est dommage!

Découvrez notre vidéo de présentation de la M18 de Mauser

Fiche Technique

Mécanisme: à verrou, culasse à trois tenons

Boite de culasse: en acier

Crosse: ambidextre, synthétique, sans joue d’une seule pièce

Canon:56 cm en calibre médium et 62 cm pour les calibres magnum.

Magasin: chargeur amovible avec une contenance de 4 ou 5 cartouches

Détente: directe, noire

Sureté: à trois positions sur l’arrière du boitier de culasse

Poids: 3,000 kg

Prix:799 €

Importateur: Rivolier

Points Forts

+Le prix!

+Les départs, directs et d’un bon poids

+Le crosse avec inserts offrant un bon grip

+Le système de montage optique économique

+Le chargeur d’une bonne contenance

+La sureté à trois positions

+Indicateur visuel et tactile d’armement

Points Faibles

Le chargeur sans système de blocage

Détails de finitions

Le verdict de NaturaBuy

Note:

Un bon début

Mauser nous avait habitué aux armes haut de gamme mais un peu couteuses et pas à la portée de toutes les bourses. Voici que la marque allemande se lance dans l’entrée de gamme pour concurrencer Browning, Franchi, Ruger, Tikka, Savage et Winchester notamment, mais à pas à n’importe quel prix. La technicité et la qualité de fabrication de cette M18 sont au rendez-vous et honore la marque, hautement symbolique. La culasse est douce et agréable à manœuvrer, le chargeur est d’une bonne contenance, la qualité de la crosse synthétique est supérieure à celle de certaines concurrentes, bref la M18 n’est pas la moins chère du marché mais offre un niveau de qualité tout à fait correct pour le prix. Nul doute que Mauser va élargir dans les années à venir sa gamme en se servant de cette base qui semble bien née.

Valeur mécanique

Canonnerie, boitier de culasse, système de rechargement

Valeur d'usage

Prise en main, équilibre, détente, percussion, sureté

Valeur esthétique

Design, qualité des matériaux, finitions

Rapport qualité/prix

Découvrez sur NaturaBuy : « Carabine M18 de Mauser »