En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Fermer

Test de la cartouche Winchester Long Beard

Auteur : Francis Grange

Publié le 21/06/2016
Avis de l'expert  
Partager :

En vente sur NaturaBuy :

Voir plus

Le verdict de NaturaBuy

Vitesse moyenne à 2,5 m du canon : 392 m/s

Régularité des gerbes : 3,7

(nombre moyen de vides)

Régularité des vitesses : 1,5 m/s

(écart-type relatif)

Niveau des pressions : 932/1043 bars

(pression moyenne/ pression statistique)

Toutes les données:

Groupement moyen des gerbes : 69%

Groupement "central" moyen des gerbes: 37%

La très novatrice Winchester Long Beard, est… unique

La Long Beard a été développée initialement aux États-Unis pour le tir au sol du dindon sauvage, un oiseau aussi méfiant que résistant à la grenaille. Ce gibier nécessite des cartouches ultra-efficaces aux portées les plus étirées possibles, mais avec une visée très appliquée ; rappelant le tir des palombes ou des corneilles au posé. La Long Beard innove par sa charge de grenaille cuivrée entièrement incluse dans une gangue de résine durcie, qui évoque les chevrotines paraffinées des années 1950. Ce bloc est inséré dans un godet en plastique souple à quatre pétales fermé par un disque en plastique dur doté d’amorces de rupture en six parties. L’ensemble est posé sur une bourre en fibre associée à un obturateur en plastique placé sur la poudre. La douille est sertie demi-rond sur le disque de fermeture de la charge. Lors du tir, la résine se pulvérise en une forme de talc qui protège les grains de toute déformation sous la poussée de la poudre. La Long Beard existe sur notre marché en calibres 12/76 et 12/89, chargée respectivement avec 49 et 54 g de plombs n° 4 ou 6. Nous l’avons testée en 12/76, en grenaille n° 6, en la comparant à une cartouche magnum classique d’une grande marque française dotée de 50 g de plombs durcis de même diamètre.

Notre essai
Nous avons adressé un lot de dix cartouches au Banc national d’épreuve de Saint-Étienne, qui a mesuré la vitesse des charges à 2,5 m du canon et les pressions développées, et calculé la vitesse moyenne, l’écart-type des vitesses, la pressions moyenne et la pression statistique des dix munitions. Nous avons tiré huit cartouches avec un fusil Verney-Carron en canon plein-choke, sur des cibles de 1 m sur 1 m placées à 40 m (conformément à notre norme pour les cartouches magnum en calibre 12). Nous avons caractérisé le groupement des gerbes en déterminant le pourcentage moyen de grains contenus à l’intérieur d’un cercle de 76 cm de diamètre dont le centre coïncide avec celui de la gerbe. Puis leur « groupement central » en établissant la proportion moyenne de plombs inclus dans un cercle de 38 cm de diamètre, également concentrique avec la gerbe. Nous avons enfin caractérisé la régularité de ces gerbes en calculant le nombre moyen de « vides » circulaires de surface normalisée observés à l’intérieur du cercle de 76 cm.
Pénétration
Winchester revendique pour la Long Beard une pénétration des grains 10 % plus profonde à 45 mètres qu’avec une cartouche traditionnelle. Comparativement à notre munition de référence, nous avons relevé un écart à cette distance plutôt aux alentours de 5 %. Ce n’est donc pas de là que provient principalement l’extraordinaire efficacité de cette munition...
Formidable efficience
La régularité des vitesses et l’homogénéité des gerbes de la Long Beard se révèlent exceptionnelles. Elle groupe de surcroît 69 % de ses grains à l’intérieur du cercle de 76 cm à 40 m contre 62 % pour notre munition “classique” de référence : soit 11 % d’impacts en plus. Elle en groupe 37 % dans le cercle de 38 cm de diamètre contre 29 % pour la cartouche de comparaison : soit 28 % d’impacts supplémentaires.
La densité des plombs devient ainsi maximale au centre de la gerbe. Ce qui destine clairement la Long Beard au tir très appliqué à ultime limite de portée des gibiers immobiles. Cette concentration des grains, leur vitesse initiale élevée — et plus encore leur vitesse résiduelle préservée au mieux grâce à leur non-déformation — et la fantastique régularité des gerbes assurent un gain de 5 à 6 m de portée maximale. Ce qui est considérable. Au vol en revanche, compte tenu de la densité limitée des plombs en périphérie de la gerbe, le supplément de portée s’élève au plus de 1 à 2 m. La Long Beard devrait être surtout recherchée par les tireurs d’oiseaux posés, tels les passionnés de palombes ou les “régulateurs” de corvidés à poste fixe. Elle justifie alors son prix élevé par la formidable efficacité qu’elle procure, analogue à celle des munitions encore plus coûteuses chargées de billes de sphérotungstène. La Long Beard honore au plus haut point le talent des ingénieurs de Winchester !
À noter : notre protocole des tests
Norme technique: "Le Chasseur Français"
Mesure des vitesses et des pressions, et calcul de la vitesse moyenne, de l'écart-type des vitesses, de l'écart-type des pressions, de la pression moyenne et de la pression statistique: Banc national d'épreuve de Saint-Étienne.
Calcul de l'écart-type relatif des vitesses, de l'écart-type relatif des pressions, de la pression moyenne comparée et de la pression statistique comparée: Francis Grange.
Distributeur

Browning International

Parc Industriel des Hauts-Sarts

3ème avenue, 25

B-4040 Herstal

Belgique

0032.4.240.52.11

Découvrez sur NaturaBuy : « Cartouche Winchester Long Beard »