En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Fermer

Test fusil semi-automatique Stoeger m3000 - Naturabuy

Auteur : Lyonel Chocat
Publié le 08/10/2018
Avis de l'expert  
Partager :
En bref

Note:

Sobre et endurant

Les fusils semi-automatiques sont fabriqués en Turquie, sous le contrôle de Beretta, avec des procédés techniques et de rechargements éprouvés depuis longtemps. Ces armes de chasse sont économiques et bien finies. Elles permettent de s’équiper à peu de frais sans renier la fiabilité. Tour d’horizon de ce M 3000.

C’est une des armes vedettes des sauvaginiers! Le M 3000 de Stoeger est fiable, endurant et surtout son très bon rapport qualité prix font pencher la balance pour tous qui veulent un outil fiable et efficace.


La crosse

La crosse et le devant de ce M 3000 de Stoeger sont fabriqués en noyer. Il n’est pas très veiné mas reçoit une finition sobre et bien réalisée. Le vernis semi brillant ne présente pas de défaut d’aspect. Une attache de grenadière est fixée à l’arrière de la crosse de façon tout à fait conventionnelle. La plaque de couche est très épaisse, 2,5 cm et alvéolée afin de se déformer lors du recul de l’arme et d’en réduire la sensation pour le chasseur. La poignée pistolet est peu prononcée, assez longue et permet au tireur de positionner sa main en fonction de la taille de celle-ci. Le quadrillage est de forme basique, bien réalisé, il offre un bon grip. La poignée n’est pas trop épaisse, 3,5 cm au milieu et 3,8 cm à sa partie la plus évasée, à la base de cette poignée. La crosse est un peu longue, 37 cm de la queue de détente à l’extrémité du sabot amortisseur.
Le devant possède une forme un peu anatomique, cylindrique dessous et avec un petit renfoncement de part et d’autre au sommet de ce dernier. Il est assez épais, 4,8 cm. Le bouchon de tube magasin est assez massif. Les stries longitudinales sont profondes et marquées et offrent une bonne prise en main pour le visser et dévisser. Un anneau de grenadière est positionné au bout et permet de fixer la bretelle.

Noyer peu veiné mais bonne proportions pour cette crosse.
Quadrillage peu saillant mais la prise en main est bonne.
Le sabot amortisseur est épais et efficace.
Les stries sur le bouchon offrent un bon grip.
Le devant est long, les chasseurs aux grands bras n'auront pas de soucis.
Les zones quadrillées sont larges.

Le boitier de culasse

Il est assez haut, 6,7 cm de hauteur et mesure 22 cm de long. Il est réalisé en alliage d’aluminium afin de gagner un peu de poids sans sacrifier la solidité de l’arme. Il est traité noir assez mat afin d’éviter les reflets pouvant alerter le gibier. Ce boitier est fraisé sur le dessus. Quatre embases permettent de monter une optique de tir assez facilement. Le dessus du boitier est strié dans l’axe de la bande de visée afin de conduire l’œil du chasseur. On retrouve le nom du fabricant et celui du modèle discrètement inscrit sur le flanc droit du boitier.
La culasse mobile est argentée, assez brillante. Le levier de culasse dépasse de 2,1 cm du côté du boitier de culasse. Il est presque droit, strié sur une bonne partie de la surface plate. Il offre une bonne prise en main bien que nous préférions les modèles plus arrondis.
Il est possible, en ôtant une goupille de démonter entièrement le mécanisme pour le nettoyer.
Le bouton libérant la culasse mobile est situé sur le flanc droit du boitier de culasse. Il est de forme classique et se manœuvre sans encombre bien qu’il soit un peu ferme.

Boitier de culasse en alliage d'aluminium
la culasse est argentée. Le bouton poussoir libérant la culasse est un peu ferme.


Mécanisme de rechargement

Le rechargement de ce fusil est confié à un système inertiel. La culasse mobile est dotée d’un verrou à tête rotative qui recule une fois la cartouche tirée, entrainant la cinématique de rechargement. Un ressort placé dans la crosse renvoie la culasse vers l’avant une fois que la munition suivante est montée en face de la chambre sur la planchette élévatrice.


Les départs

La queue de détente de ce M 3000 de Stoeger est de taille normale, argentée et lisse. Elle est logée dans un pontet, confectionné en polymère. Le système de mise en sécurité est confié à un bouton rond placé à l’arrière du pontet. Sa manipulation est ferme mais sans point dur. Le mécanisme gratte un peu et il est un peu bruyant. Nous avons mesuré le poids des départs et obtenu une moyenne de 1,720 kg sur dix tests. Les départs sont en effet assez fermes. La détente gratte pas mal mais décroche ensuite sans point dur.

Pontet vaste et queue de détente argentée.
Le poussoir de sécurité est bien visible en position feu.

Le canon

Il mesure 71 cm de longueur et il reçoit un traitement de surface noir semi mat. Il est allésé à18,3 mm. Lors du montage de l’arme il faut tout d’abord emboiter le devant bois sur l’embase cylindrique du canon avant de pousser le tout dans le boitier de culasse et sur le tube magasin. Ce n’est pas le système le plus simple!
Le canon est équipé d’une bande ventilée haute en métal (il y a un décrochement entre le boitier de culasse et la bande ventilée). Elle n’est pas striée mais lisse. Un gros guidon en fibre optique rouge, bien visible est parfaitement fixé à l’extrémité du canon.

La bande ventilée est assez fine.
Le guidon rouge est bien visible.
La bande ventilée est plus haute que le boitier de culasse.

Les chokes

Le M 3000 de Stoeger est livré avec trois chokes mesurant 5 cm de longueur. Il y a un full (*), un demi (***) et un quart (****).


Approvisionnement des munitions

L’approvisionnement des munitions dans le tube magasin ne pose aucun souci. Il suffit de pousser les munitions dans le tube en effaçant la planchette élévatrice. A l’inverse, pour vider le tube magasin, il suffit d’appuyer sur le doigt métallique d’arrêtoir de tube magasin retenant le culot de la munition pour que celle-ci puisse reculer sur la planchette. Un petit bouton situé à côté du pontet permet de libérer une munition contenue dans le tube pour la faire venir sur la planchette si vous souhaitez changer de type de cartouche par exemple.


Accessoires fournis avec l’arme

Le carton comprend les deux chokes supplémentaires et la clé pour les démonter. Il y a également 3 cales en plastiques qui permettent de modifier légèrement le devers ou la pente du fusil pour les adapter à la morphologie du chasseur.


Notice

Une notice en anglais accompagnée de photos et éclatés de l’arme permet de bien comprendre son maniement.


Sur le terrain

L’alimentation en munitions de l’arme est fluide. Très basique, il n’y a pas de cut off ni de subtilité. Au stand, nous avons tiré trois munitions destinées au ball trap contenant 28 g de plomb à la suite sans encombre. Puis nous avons enchainé une cartouche contenant 28 g de plomb avec ensuite une munition magnum 76 contenant 36 g. Enfin nous enchainé trois tirs rapides avec des 36 g pour juger le recul de l’arme. Il n’y a eu aucun incident de chargement ou de tir. Les munitions montent facilement sur la planchette élévatrice et sont chambrées sans encombre. Au tir l’arme recule dans l’axe, sans que le canon ne relève trop ce qui permet d’enchainer les tirs rapidement, même avec les trois 36 g. La plaque de couche très épaisse procure une bonne sensation et un bon confort.

Fiche Technique

Calibre :12/76
Capacité:2+1
Canon :71 cm traité par anodisation noir ( existe aussi en 61, 66 et 76 cm)
Bandes de visée: haute et asse fine: 6 mm
Chokes: 3
Crosse :pistolet, en noyer avec sabot amortisseur alvéolé épais.
Longueurde la crosse à la queue de détente: 37 cm
Longueur totale de l’arme: 126,5 cm
Devant :anatomique (longueur: 29,5 cm)
Mécanisme : inertiel
Boîte de culasse :alliage d’aluminium, traité noir mat
Détente : argentée, lisse.
Sûreté :bouton poussoir à l’arrière du pontet
Epreuve :1320 bars, billes d’acier
Poids :annoncé à3,1 kg, pesé à3,343 kg.
Prix :616 € environ.
Importateur :Humbert Beretta France
En savoir plus: Stoeger

Points Forts

+ Rapport qualité prix
+ Mécanisme de rechargement fiable
+ Alimentation et maniement fluide
+ Cales de réglage fournies

Points Faibles

- Pas de système Cut Off
- Départs un peu durs

Le verdict de NaturaBuy

Note:

On ne présente plus cette machine à tirer qui a séduit, de par son prix très attractif, de nombreux sauvaginiers. Il est clair qu’à moins de 700 € on peut compter sur lui et surtout le chasseur de gibier d’eau aura moins mal au cœur de l’emporter dans les marais et bords de rivières toujours agressifs pour nos armes. Au stand de tir nous n’avons rencontré aucun problème de fiabilité. Il n’est pas le plus doux à utiliser mais les oiseaux n’ont qu’à bien se tenir… hors de portée!

En details

Valeur mécanique

Canonnerie, qualité des gerbes, boitier de culasse, réarmement

Valeur d'usage

Prise en main, équilibre, visée, sûreté, percussion, détente

Valeur esthétique

Design, qualité des matériaux, finitions

Rapport qualité/prix

Découvrez sur NaturaBuy :