En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Fermer

Battue de grand gibier: Quelle arme pour le chasseur posté ?

Auteur : Lyonel Chocat
Publié le 17/10/2018

Quelle arme pour le chasseur posté ?

Affaire de goûts, mais aussi parfois de moyens, il n'y a pas une arme à feu qui convienne vraiment mieux qu'une autre pour le chasseur qui pratique la battue en étant posté. Fusil lisse, carabine express, carabine à verrou ou linéaire et enfin carabine semi-automatique, faisons un petit tour d'horizon des grandes familles.

La chasse au poste ne demande pas en soi un armement particulier. Pour vos premières chasses en battue vous pouvez utiliser un fusil de chasse, de préférence en calibre 12 pour avoir un pouvoir d’arrêt plus important mais le calibre 20 peut aussi convenir si vous vous abstenez de tirer au-delà de 30 mètres. Que ce soit un fusil juxtaposé, un superposé voir un semi-automatique, le fusil à canon lisse est encore très utilisé, surtout au sud de la Loire. Il existe des modèles spécial tir à balles, moins polyvalents, mais plus performants pour la battue de grand gibier.

Le fusil lisse, ici un Sagittaire slug de Verney-Carron, est encore très utilisé au poste en battue.


L’arme rayée, idéale pour la chasse au poste

L’idéal toutefois est d’utiliser une arme rayée. La portée des tirs est plus grande, les balles plus efficaces et la précision plus importante ! Il existe différents modèles d’armes rayées. Les carabines express ont l’aspect d’un fusil, juxtaposé ou superposé et permettent d’enchainer deux tirs très rapidement. C’est un avantage pour les tirs au saut de l’allée lorsque le chasseur n’a pas beaucoup d’espace pour faire feu. Autre raison expliquant le succès, encore de nos jours, de ces armes rayées, elles sont assez sécurisantes dans leur maniement et ressemblent dans leur fonctionnement et leur prise de visée à un fusil de chasse « ordinaire». Il est donc aisé de passer de l’un à l’autre surtout si un armurier met vos armes à votre conformité avec les mêmes cotes.

Une carabine express, ici juxtaposée permet d'enchainer deux tirs très vite.

Carabine à verrou ou linéaire, quel mécanisme choisir?

La carabine à verrou est très répandue car elle existe depuis très longtemps, dérivant la plupart du temps d’armes destinées à la guerre, comme le célèbre boitier Mauser K 98 par exemple. La fourchette de prix est large. Les modèles d’entrée de gamme débutent aux alentours de 500 € pour atteindre plusieurs milliers pour les armes portant des marques célèbres et richement gravées. Ces armes à verrou ont l’avantage d’être assez sécurisantes à l’emploi lorsque l’on débute à la chasse. Le maniement de la culasse est simple. Elles sont souvent pourvues d’un chargeur amovible qui permet d’ôter les munitions entre deux traques, un atout! Les carabines à verrou des marques CZ, Savage, Remington et Winchester sont proposées à des tarifs très doux. Les modèles 101 de chez Sauer, T3 de chez Tikka et Impact plus de chez Verney-Carron sont fréquemment rencontrés à la chasse.

Cette Sauer 101 est l'exemple type de la carabine à verrou!


Une nouvelle catégorie de carabine a vu le jour il y a une trentaine d’années et dispose d’un autre système de réarmement, ce sont les carabines à culasse linéaire. Elles sont censées permettre de recharger plus vite. Elles fonctionnent sur le même principe que les carabines à verrou si ce n’est qu’il n’y a pas à lever le verrou puis à le tirer vers soi. Sur les linéaires, il n’y a qu’à tirer le levier de culasse vers l’arrière et le ramener vers l’avant pour éjecter la douille tirée et en chambrer une nouvelle. Les Blaser R 93 et R8, Merkel RX Helix et Browning Maral dominent ce marché!

La Blaser R8, exemple type de la carabine linéaire.
Merkel RX Helix, une autre carabine linéaire, ici dotée de la nouvelle crosse Speedster.

La carabine semi-automatique, l’arme la plus courante au poste en battue

L’arme rayée la plus utilisée en battue est certainement la carabine semi-automatique. Le système de réarmement est commandé mécaniquement, par emprunt de gaz. Une partie des gaz issus de la combustion de la poudre de la munition tirée sert à repousser la culasse vers l’arrière, éjecter la douille tirée et chambrer la suivante. La loi impose à ces armes de disposer d’un chargeur fixe, contrairement aux armes à verrou ou linéaires pour lesquelles le chasseur peut détacher le chargeur à la fin de la battue ou en disposer d’un second dans la poche. Les carabines semi-automatiques disposent de trois cartouches, une dans la chambre et deux dans le chargeur ce qui permet d’enchainer les tirs rapidement sur des animaux qui traversent une ligne. Mais attention, surtout lorsque l’on débute le mieux est parfois l’ennemi du bien et mieux vaut une balle bien placée que de tirer trois balles trop vite. La Browning BAR est la carabine semi-automatique la plus connue, elle a été créée il y a plus de cinquante ans! La Benelli Argo, la Verney-Carron Impact NT et la 7500 Remington fonctionnent très bien et équipent de nombreux chasseurs de grands gibiers postés.

Une icône, la Browning BAR, carabine semi-automatique très répandue en France.
Benelli Argo, la semi-auto aux lignes modernes!

Découvrez sur NaturaBuy :