En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. Fermer

Test du superposé B15 de Browning

Auteur : sTexte Francis Grange, Photos Alain Magny

Publié le 10/06/2016
Avis de l'expert  
Partager :

Le verdict de NaturaBuy

Valeur mécanique

(Bascule, verrouillage, détente, canonnerie)

Valeur d'usage

(Poids, équilibre, sûreté, percussion, gerbes)

Valeur esthétique

(Bois, finition, gravures)

Rapport qualité/prix

Le tout nouveau superposé B15 se positionne en porte-étendard de la John M. Browning Collection, l'atelier des réalisations d'exception de la firme belge.

L'ancienne Custom Shop de Browning se mue en John M. Browning Collection, dénomination plus représentative de l'extrême qualité des réalisations qui sont issues de cet atelier où interviennent exclusivement des ouvriers de haute élite.
Un début dans l'excellence
La John M. Browning Collection se concentre sur deux armes pour ses débuts. Le légendaire superposé B25, fabriqué entièrement à la main. Et le superposé B15, lancé pour marquer l'avènement de cette division de luxe, élaboré sur la base mécanique du magistral B725, mais avec un nombre d'interventions manuelles réalisées à Liège, qui lui permettent de porter le prestigieux label "Made in Belgium". Le B15 est proposé en quatre degrés de présentation et de finition, tous dotés de contreplatines latérales, et d'une crosse et d'un devant en noyer joliment veiné et judicieusement exempt d'ostentation. Les niveaux ("Grades" selon l'appellation habituelle de Browning) B et C adoptent une poignée pistolet classique, un devant affiné beaucoup plus harmonieux que celui du B725, et une plaque de couche dissimulée. Ils ne se différencient que par leur gravure, bien sûr entièrement ciselée à la main, à thème animalier pour le Grade B, et à motif de chimère pour le Grade C. Les niveaux D et E reçoivent, eux, une poignée pistolet avec calotte, un devant affiné "façon trois pièces" en hommage aux plus luxueuses moutures du B25, et une plaque de couche métallique "squelette". Le Grade D reprend la gravure scène de chasse du Grade B et le Grade E celle d'inspiration mythologique du Grace C. Les quatre variantes sont vendues 13 400 €, 15 700 €, 17 500 € et 19 900 € (contre pour le B25, de 16 500 € à 60 000 €). Nous avons testé le B15 en Grade B, affiché donc à 13 400 €, naturellement inabordable pour la quasi-totalité d'entre nous, bien qu'il soit le moins onéreux de la lignée, ce qui n'interdit cependant pas d'en rêver ! Browning nous l'a prêté en calibre 12 (le 20 est annoncé pour 2017) avec canons de 76 cm à alésage large (18,7 mm) ; des tubes de 71 ou de 81 cm étant également disponibles.
Ce fusil superposé browning bénéficie de chokes interchangeables intérieurs longs de 80 mm. Il adopte une bande de visée pleine se réduisant progressivement de 6 à 4 mm de large pour en accentuer l'effet de longueur et en peaufiner l'efficacité. Des "larmes" sont sculptées sur le bois à l'arrière des contre-platines. Le pontet se prolonge longuement sur la poignée de la crosse et il est fixé par deux vis dont les fentes sont impeccablement alignées dans l'axe de l'arme. Enfin, un ovale destiné à recevoir en gravure les initiales du possesseur du fusil est inséré dans cette crosse.
Les canons à alésage large et long chokes interchangeables excellent avec les bourres à jupe.
Une relime et une diminution des tolérances d'ajustage se font sur la base "mécanisée" du B15.
Le sélecteur n'est actif que lorsque la sécurité est enclenchée.
Les deux crochets de canon traversent la bascule et font office de portées de recul.
La gravure entièrement réalisée à la main affiche une vérité et un relief fascinants.
Le quadrillage est réalisé à la main. Les D et E bénéficient en plus de calotte et plaque squelettique.
Exceptionnel en action !
Ainsi configuré le B15 pèse 3,410 kg. En action, ce superposé se comporte sans surprise comme le B725 dont il dérive. Il offre la même fantastique ergonomie, la même fulgurante vitesse de montée à l'épaule malgré sa masse importante, la même redoutablement efficiente visée "plongeante" sur la bande et la même impressionnante puissance de percussion. Il assure également la même stabilité imperturbable des canons lors du tir, la même douceur de recul (du moins avec les cartouches n'excédant pas 36 g de plombs), la même fantastique régularité des gerbes (avec les bourres à jupe et godet) et la même vigueur d'éjection des douilles. Le B15 y ajoute une détente unique sélective encore affinée dans les sensations qu'elle délivre grâce au réglage méticuleux effectué dans l'atelier de Liège. De même, l'équilibre quasi idéal de "notre" B15, malgré ses longs canons qui le lestent à 3,410 kg, constitue l'heureuse conséquence d'une intervention "artisanale" brillante.
Il semble bien difficile d'agir au-delà sur le comportement du B15, comparativement à celui du B725, tant celui-ci s'est montré dès ses débuts en 2012 formidablement abouti dans ses caractéristiques dynamiques. Les apports du travail manuel considérable effectué sur le B15 concernent donc pour l'essentiel sa présentation et sa finition. Avec une trempe et un polissage des surfaces métalliques, un quadrillage et un ponçage à l'huile semi-brillant des bois, et surtout une gravure qui honorent au plus haut point l‘immense talent des ouvriers de la John M. Browning Collection.
Pour presque tous les chasseurs, le B15 est inaccessible, même s'il coûte beaucoup moins cher que les pures réalisations artisanales signées Holland-Holland, Lebeau-Courally ou Piotti qui exigent au minimum 70 000 €. Il offre néanmoins, à l'instar d'une œuvre d'Art, un plaisir inouï à le contempler. Il permet aussi à l'acheteur d'un B725 "de série" de songer à juste titre qu'il possède un superposé conçu à l'identique et issu des mêmes machines que le B15 avec, à de menus détails près, la même fantastique valeur d'usage. Et c'est peut-être finalement là que se situe la mission essentielle, même si la firme n'en parle jamais, que Browning a confiée au très confidentiel B15...
Points Forts

+ Marque mythique

+ Technique formidablement maîtrisée

+ Interventions manuelles très bénéfiques

+ Fiabilité et endurance exceptionnelles

+ Ergonomie et visée magistrales

+ Qualités balistiques impressionnantes (avec bourres à jupe et godet)

+ Détente magique

Points Faibles

Base "industrielle" demeurant perceptible

Bourres grasses à éviter

Présentation "Chargée"

Prix "élitiste"

Fiche Technique

Origine : Belgique

Calibre : 12/76

Poids : 3,410 kg

Variantes : canons de 71 ou 81 cm; finition Grade C, D ou E

Destination : toutes chasses du petit gibier

Distributeur

Browning International

Parc industriel des Hauts-Sarts

3e avenue. 25

B-4040 Herstal - Belgique

Tél.: 00 32 4 240 52 11

www.browning.eu

Découvrez sur NaturaBuy : « Superposé B15 de Browning »